La méthode chiapi

La méthode chiapi est une technique de médecine traditionnelle chinoise utilisée à l'origine pour le sevrage de l'opium.

Adaptée au sevrage tabagique, elle a été expérimenté en milieu hospitalier à Marseille et a fait ressortir un taux de réussite de 60 % sur 3 mois.

Totalement mécanique, elle coupe net le besoin physique de fumer chez 100 % des fumeurs, ces 40 % d'échecs n'étant dus qu'au besoin psychique.

Voici comment fonctionne la méthode chiapi

À partir de 2 points d'acupuncture située de chaque côté des ailes du nez, l'action du laser va permettre la fabrication d'endorphines, véritables morphines naturelles fabriquées par le cerveau.

Ces endorphines vont se rendre directement dans des endroits spécifiques du cerveau appelés récepteurs de nicotine.

Ces récepteurs de nicotine sont des récepteurs que vous avez fabriqués à force de fumer et qui réclament de façon régulière une certaine quantité de drogue pour permettre aux neurones et au cerveau de fonctionner normalement.

Ces endorphines vont se loger dans ces récepteurs de nicotine, les saturer et les déconnecter totalement et définitivement en une seule séance.

Habituellement pratiquée aux aiguilles, la méthode chiapi s'est avérée beaucoup plus efficace au laser d'acupuncture, qui libère plus rapidement une quantité plus importante d'endorphines.

À noter qu'un laser d'acupuncture, appelé aussi soft laser ou laser doux, n'a rien à voir avec un laser chirurgical. Contrairement aux aiguilles, il a l'avantage d'être totalement indolore. On l'utilise notamment pour soigner par acupuncture les enfants ou toutes personnes qui refusent les aiguilles.

Cette méthode s'applique également en acupression, qui permet d'affiner le travail sur le point. Cette aplication est un peu plus sensible, elle permet au receveur d'en ressentir physiquement le travail et de le reproduir en auto-traitement.